Le rayon extraordinaire

À l’origine de la découverte du phénomène de la polarisation lumineuse, un cristal de Spath d’Islande (Calcite), en rotation, est ici traversé par le faisceau d’un laser blanc, qui en ressort séparé en deux rayons parallèles aux teintes changeantes, mais toujours complémentaires, que la littérature scientifique décrit encore aujourd’hui comme étant : le rayon ordinaire et le rayon extraordinaire.

Projets liés